Explorez la France
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

11 spécialités alsaciennes à découvrir

Pixarno – Adobe Stock

Le fromage, le vin, la charcuterie et les pâtisseries ont élu domicile en Alsace. Résultat ? 11 spécialités alsaciennes séduisent les touristes depuis des générations ! Nous vous emmenons à leur découverte.

1. Le coq au riesling

Coq au riesling
Coq au riesling – FomaA / AdobeStock

Commençons avec le coq au riesling, version alsacienne du coq au vin. Un plat succulent à base de volaille à faire revenir avec un peu d’huile et de l’échalote. Puis il faut faire flamber le tout au cognac, avant d’ajouter un peu de thym. Voilà ! Il n’y a plus qu’à laisser mijoter avec du riesling. Le coq au riesling se sert avec de la crème et des champignons. Côté boisson, privilégiez bien sûr un bon riesling alsacien. Son goût se situe à mi-chemin entre le vin frais et le vin cuit.

2. Le baeckeoffe

Baeckeoffe
Baeckeoffe – FomaA / AdobeStock

C’est le plat traditionnel d’Alsace par excellence. Le baeckeoffe est en quelque sorte une potée composée de trois viandes, à savoir du porc, du bœuf et de l’agneau. Au niveau des légumes et de l’accompagnement, ce n’est pas la variété qui manque entre les oignons, les carottes, les pommes de terre et le chou. Pour parfaire le tout, il suffit d’arroser délicatement d’un bon vin blanc alsacien. Comme pour n’importe quelle autre potée, il faut faire mijoter le plat pendant 24 heures avant de le déguster. À table !

3. Les spätzle

Spätzle
Spätzle – Posinote / AdobeStock

Difficiles à prononcer, mais tellement bons à déguster, les spätzles sont alsaciens jusque dans leur nom. Le mot provient de Spatzen qui veut dire moineaux. En effet, une fois cuites, ces petites pâtes ne sont pas sans rappeler les branches d’un nid d’oiseau ! Comme les autres types de pâtes, elles se cuisinent aussi en gratin.

4. Les dampfnüdle

Dampfnüdle
Dampfnüdle – Oliver s / Wikimedia

Un autre nom énigmatique qui pourrait être l’équivalent alsacien de la madeleine de Proust. Dampf veut dire vapeur tandis que nüdle renvoient aux nouilles. Les dampnüdle sont donc des petites boules de pâtes qui prennent la forme de petits pains. Les enfants de la région vous le diront : elles sont tout aussi bonnes sucrées que dans leur version salée. Un bon prétexte pour les déguster à n’importe quel moment de la journée !

5. Le streusel

Streusel
Streusel – UMA / AdobeStock

Le streusel est une brioche typique d’Alsace, recouverte d’une pâte faite d’un mélange de beurre, de sucre et de farine avec une pincée de cannelle. Impossible d’y résister

6. La flammenkueche

Flammenkueche
Flammenkueche – Marco2811 / AdobeStock

Rien ne vaut une bonne flammekueche en hiver. En français, on l’appelle aussi tarte flambée alsacienne. C’est une pâte à pain extrêmement fine sur laquelle viennent se déposer une couche de crème fraîche, des lardons et des rondelles d’oignon cru. La flammekueche tient son nom de la flamme nécessaire à sa cuisson.

7. Le munster

Munster
Munster – He2 / AdobeStock

En Alsace, les amateurs de fromage ne sont pas en reste. Le munster doit son nom à la Vallée de Munster dont il est originaire, non loin de Colmar. Ce fromage à pâte molle à base de lait de vache est particulièrement fort en bouche. Et il en va de même de l’odeur ! Pourtant, cela ne suffit pas pour faire l’impasse dessus. Les Alsaciens en raffolent après un bon plat de viande.

8. Les bretzels

Bretzel
Bretzel – Kab-vision / AdobeStock

Toutes les bonnes boulangeries alsaciennes en proposent. Le bretzel, c’est tout un art à admirer…et à savourer ! Une forme envoûtante et un goût irrésistible. Si vous vous rendez en Alsace, assurez-vous de goûter à ce petit pain brioché au cœur moelleux. La croûte, très fine et croquante, est une explosion de saveurs en bouche.

9. Le kougelhopf

Kougelhopf
Kougelhopf – Lina Taravella / AdobeStock

Place au dessert avec le kougelhopf. Une autre brioche, cette fois élaborée avec des amandes et des raisins secs. Selon la recette, le kouglof peut être aromatisé au rhum ou au kirsch. La coutume veut que l’on mange du kougelhopf pour les fêtes de fin d’année. Rassurez-vous, Pâques est aussi une bonne occasion pour en consommer ! Sachez qu’il existe également une version salée de ce gâteau, à base de noix et de lardons.

10. Les manele

Manele
Manele – Flammingo / Wikimedia

Encore des brioches ! Cette fois en forme de bonhomme pour la Saint-Nicolas (et le reste du mois de décembre !). La recette traditionnelle est à base de beurre, de sucre, de farine, de lait et de levure.

11. La choucroute

Choucroute
Choucroute – M.Studio / AdobeStock

Nous avons gardé le meilleur pour la fin : la fameuse choucroute ! Sa notoriété dépasse largement les frontières de l’Alsace et de la France. Le secret d’une bonne choucroute se trouve dans la préparation du chou. On doit le laisser fermenter avec des baies de genièvre pendant une semaine. Faire mijoter le tout avec des pommes de terre et du lard avant d’ajouter du vin blanc (ou de la bière, c’est vous qui voyez). Il n’y a plus qu’à se régaler !

Les livres les plus populaires


Lieux, Guides ou Activités  À découvrir  

Sommaire