Explorez la France
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

8 spécialités bretonnes qui raviront vos papilles !

Jerome Rommé – Adobe Stock

La Bretagne est un délice pour tous les sens. Surtout pour les gourmands ! Entre les crêpes, les galettes et le caramel au beurre salé, embarquez pour une visite culinaire de la Bretagne à travers 8 délices incontournables !

1. Le kouign-amann

Kouign-amann
Kouign-amann – PUNTOSTUDIOFOTO Lda / AdobeStock

Tellement calorique mais tellement délicieux. Le kouign-amann est le dessert breton par excellence. Il est présent dans toutes les boulangeries bretonnes dignes de ce nom. Originaire de Douarnenez, ce gâteau au beurre est fait à base de pâte à pain beurrée et sucrée. On enroule ensuite la pâte, un peu comme une pâte feuilletée. Gâteau au cœur fondant, le kouign-amann a un aspect extérieur croustillant et caramélisé. C’est dû au beurre qui fond avec le sucre au moment de la cuisson. Les Bretons vous diront qu’il faut déguster le kouign-amann tiédi pour en maximiser le goût. Pour la petite histoire, si on peut aujourd’hui se régaler de ce gâteau, c’est à cause d’une erreur d’un boulanger ! Et on ne va pas s’en plaindre.

2. Les crêpes de froment

Crêpes au froment
Crêpes au froment – PhotoKD / AdobeStock

Qui n’a pas goûté aux crêpes au froment, n’a pas goûté toute l’étendue de la gastronomie bretonne. La recette n’a rien de bien compliqué : un peu de farine, du lait et des œufs. Il n’en faut pas plus pour conquérir une région, un pays puis la terre entière ! On vous recommande vivement de déguster vos crêpes avec un peu de caramel au beurre salé, un autre immanquable sur notre liste des spécialités bretonnes (voir plus loin).

3. La galette de blé noir

Galettes de blé noir
Galettes de blé noir – Richard Villalon / AdobeStock

Après la crêpe, la galette. La galette de sarrasin, ou galette de blé noir, fait la fierté de la Bretagne. Il existe la galette complète à base de jambon, d’œuf et de fromage râpé (avec un bon verre de cidre). Mais la recette traditionnelle à tester absolument, c’est la galette saucisse. Une savoureuse saucisse bretonne pour prendre des forces avant d’aller à une fest-noz ou à un festival de musique par exemple !

4. Le far breton

Far breton
Far breton – Jérôme Rommé / AdobeStock

Toutes les pâtisseries de Bretagne vous vanteront le goût savoureux du far breton. En breton, on l’appelle « farzforn », ce qui signifie littéralement far au four. Ce gâteau est à base d’œufs, de beurre, de farine, de lait et de sucre. La version nature (la vraie pour les puristes du far breton) se décline aujourd’hui avec du raisin, des pruneaux, des pommes voire des fruits secs. Régal garanti pour toute la famille !

5. Le palet breton

Palets et les sablés bretons
Palets et les sablés bretons – Richard Villalon / AdobeStock

Le palet breton, ou sablé breton, est aussi croustillant que fondant. Il se mange aussi bien le matin qu’à l’heure du goûter ou en soirée avec une tasse de chocolat chaud. Un petit biscuit qui fond sur la langue et qui se mange sans faim ! La liste des ingrédients comprend des œufs, de la farine, de la levure, du sucre et du beurre. Tout ce qu’il faut pour faire un succès d’une douceur bretonne !

6. Le gâteau breton

Gâteau breton
Gâteau breton – Richard Villalon / AdobeStock

N’oublions pas le gâteau breton. Très proche du palet breton, il est moelleux à l’intérieur et doré sur l’extérieur. Dans la recette, on retrouve (encore une fois) du beurre, de la farine, des œufs et du sucre en poudre. Une spécialité qui met l’eau à la bouche et qui a l’avantage de pouvoir se conserver plusieurs semaines. Vous avez même la possibilité de congeler le gâteau… si toutefois, il en reste ! Pour l’anecdote, le gâteau breton était à l’origine destiné aux marins qui partaient à l’aventure par les mers. D’où cette excellente conservation.

7. Les gavottes

Gavottes de quimper
Gavottes de quimper – Jérôme Rommé / AdobeStock

On les appelle aussi crêpes dentelles. Les gavottes sont nées par accident en 1893. À l’époque, Marie-Catherine Comic, un peu étourdie, laisse une crêpe sur le feu. Se refusant à la jeter, elle préfère la plier et l’enrouler. Et c’est comme ça qu’une crêpe un peu trop cuite et croustillante est devenue un inconditionnel pour tout gourmand qui se respecte ! Dans la composition, on retrouve du sucre, du beurre et de la farine de blé. On la consomme aussi bien en dessert qu’au moment du café.

8. Le caramel au beurre salé

Caramels au beurre salé
Caramels au beurre salé – Laure C / AdobeStock

Au début, ce n’était rien d’autre qu’un caramel mou fait avec du beurre salé. Une friandise que l’on retrouve encore dans bon nombre de confiseries bretonnes. Mais dans les années 1970, Henri Le Roux innove avec un nouveau bonbon au caramel au beurre salé et aux noisettes. Aujourd’hui, le caramel au beurre salé prend la forme de sauces, nappages, pâtes à tartiner, et même de glaces.

Les livres les plus populaires


Lieux, Guides ou Activités  À découvrir  

Sommaire