Explorez la France
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Château de Bonaguil

Bonaguil compte parmi les derniers châteaux forts construits dans le royaume de France. Véritable construction médiévale au temps de la Renaissance, Bonaguil se joue des codes et des attentes. Il préfère surprendre et rester fidèle à l’architecture du passé. La Révolution française lui réservera d’ailleurs d’autres surprises.

Aux origines d’un des derniers châteaux forts du royaume

Le premier château de Bonaguil est bâti par des chevaliers au XIIe siècle. En 1380, la Guerre de Cent Ans fait rage. Le propriétaire de Bonaguil, littéralement la « bonne aiguille », épouse Catherine de Roquefeuil, qui possède déjà pas moins de 18 châteaux. En 1482, leur petit-fils entreprend un agrandissement du domaine. Le donjon adopte un style propice à la défense du château. La cour fermée épouse les formes capricieuses du terrain accidenté.

La folie des grandeurs de Bérenger

Depuis trente ans déjà, une paix imperturbable règne à Bonaguil. Bérenger, successeur de Jean de Roquefeuil, a plein de projets en tête pour son château. Il décide d’abord de doubler la superficie et de renforcer les défenses du domaine. Alors que le style Renaissance se diffuse dans le royaume, le maître du château de Bonaguil persiste dans le style médiéval. Des tours sont érigées, de forme circulaire et rectangulaire. Les créneaux, les pont-levis et l’enceinte du site continuent de diffuser l’image du château fort typique du Moyen-Âge, tel que le rêve encore Bérenger. Avec sa centaine de canonnières, Bonaguil fait montre d’une certaine innovation pour contrer l’artillerie moderne. Quatre-vingts mètres de chemin de ronde viennent conclure un tableau médiéval exemplaire. Le chantier de Bérenger aura nécessité quatre longues décennies d’investissement.

Bonaguil, un château sans utilité militaire

Bonaguil a beau prendre l’allure d’un château fort, sous ses airs de forteresse imprenable, son intérêt stratégique n’a quasi aucun intérêt. Le domaine ne tremble pas devant les guerres de Religion, qui l’ignorent tout simplement. Même indifférence avec les soulèvements de la Fronde. En 1530, Bérenger meurt et est enterré sous une dalle de la chapelle. Le château n’est alors rien d’autre qu’une résidence privée au style très féodal. En 1761, la propriété passe entre les mains des Fumel, déjà propriétaires d’un domaine voisin. Marguerite de Fumel s’établit au château jusqu’en 1788, année de sa mort. Sous son impulsion, certaines pièces du château de Bonaguil sont modernisées. Elle fait aménager des jardins à la française autour du domaine. Les ponts-levis de la propriété, passés de mode depuis longtemps, sont remplacés par des ponts dormants.

Le sauvetage de Bonaguil

La Révolution française voit la confiscation du château de Bonaguil. Il sera destiné à être démantelé. Des planchers aux toitures en passant par les portes, tout est arraché. En 1799, Jean-Antoine Troupel-Lagrave fait l’acquisition du domaine pour la somme de 200 francs. C’est ensuite la commune de Fumel qui rachète le château en 1860. En 1862, le domaine est reconnu Monument Historique. Depuis, plusieurs campagnes de restauration et de modernisation ont permis de rétablir la beauté d’antan du château. Le site est désormais ouvert aux visiteurs.

Lawrence d’Arabie à Bonaguil

L’archéologue Thomas Edward Lawrence, qui sera plus tard connu comme Lawrence d’Arabie, fut subjugué par la beauté singulière de Bonaguil. Au début du XXe siècle, l’officier britannique entreprend une traversée de la France à vélo sur 4 000 km. Son périple le fait passer par les chemins médiévaux du pays, dont Bonaguil. En 1908, sa route croise celle du château qui ne manque pas d’inspirer l’écrivain.

Saint-Front-sur-Lémance sur Booking, Hotels.com & Abritel Hébergements & Hôtels      

Les livres les plus populaires

filtre_livres_nouvelle_aquitaine
  • Tous les livres
  • Cartes, Plans (13)
  • Bordeaux (7)
  • Pays Basque (7)
  • Charente Maritime (6)
  • Guides régionaux (6)
  • Pyrénées (6)
  • Bassin d'Arcachon (5)
  • La Rochelle (5)
  • Limousin (5)
  • Périgord – Quercy (5)
filtre_livres_nouvelle_aquitaine-mobile

Que visiter, où manger et dormir à proximité de Saint-Front-sur-Lémance

bouton filtre related
  • Tous
  • Lieux (21)
Lieu

Monpazier

Village connu pour sa bastide médiévale et son architecture typique. Classé Les Plus Beaux Villages de France.

Lieu

Château de Fénelon

Le château de Fénelon, une résidence fortifiée. La demeure style Renaissance des Salignac.

Lieu

Château de Lanquais

Lanquais, château Renaissance inachevé. Témoin des guerres du royaume au fil des siècles.

Lieu

Château de Hautefort

Château classique du Périgord. Incendié au XIXe siècle, Hautefort renaît tel un phénix.

Lieu

Belvès

Village perché sur un belvédère avec une magnifique vue sur le Périgord Noir.

Lieu

Saint-Cirq-Lapopie

Saint-Cirq-Lapopie, perle de la vallée du Lot et l'un des plus beaux villages de France.

Lieu

Castelnaud-la-Chapelle

Village à la richesse patrimoniale caractérisé par sa disposition en terrasses et ses machines de guerre.

Lieu

La grotte du Pech Merle

Grotte préhistorique située dans le Lot permettant de découvrir les merveilles de l'art paléolithique.

Lieu

Domme

Village perché sur une falaise dominant la rivière Dordogne. Un cadre unique avec ses ruelles fleuries.

Lieu

Pont Valentré

Votre rendez-vous avec le diable au pont Valentré dans le Lot

Lieu

La Roque-Gageac

Village périgourdin avec ses maisons qui se blottissent contre une falaise et qui reflète dans la rivière.

Lieu

Auvillar

Cité gallo-romaine avec ruelles pavées et maisons à colombages. Parmi les “Plus beaux villages de France”.


Météo Saint-Front-sur-Lémance
Aujourd'hui, prévision de la semaine
& températures annuelles


Saint-Front-sur-Lémance Météo & Température Annuelle   

Source: Météo-France