Explorez la France
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Pont Valentré

Au XIVe siècle, le pont Valentré voit le jour pour se défendre des attaques ennemies. Bien des siècles plus tard, ce bijou architectural reste sans conteste l’un des ponts médiévaux en meilleur état du pays. Oserez-vous vous y aventurer et vous mêler à une histoire démoniaque ?

Un pont médiéval remarquable


C’est un témoignage brillant et bien vivace de l’architecture militaire du Moyen ge. Le pont Valentré serait même le pont médiéval le mieux conservé de tout le pays. Nous sommes aux pieds des falaises de Cahors, dans un environnement d’exception. Avec ses 138 mètres de longueur, le pont Valentré enjambe majestueusement la rivière du Lot. Il est reconnaissable à ses six arches gothiques qui mesurent 16,50 mètres de haut. Autre beauté architecturale du site : ses trois tours fortifiées qui s’élèvent à une hauteur de 40 mètres. Un bel exploit pour l’époque de construction. Car les origines de l’édifice remontent en 1306. L’objectif était d’assurer la défense de la ville. Il faudra plus de 70 ans pour finir la construction de ce pont, achevé en 1378. Il est toujours fièrement debout de nos jours, pour le plus grand plaisir de la population locale et des visiteurs.

La légende du pont du Diable


La longueur du chantier s’accompagne d’une légende qui donne froid dans le dos. Dans la région, on raconte que l’architecte du pont, dépité par la liste des travaux, passa un accord avec le diable. Le contrat est simple : la fin des travaux contre l’âme de l’architecte. Alors que le démon arrive au bout de son travail, l’architecte rusé le bat à son jeu. Il lui demande d’aller chercher de l’eau à l’aide d’un tamis. En bon ouvrier, le diable s’exécute… et n’y parvient jamais. Résultat : le démon n’a pas pu remplir sa part du contrat. Et l’architecte astucieux a pu conserver son âme. Plus malin encore, Satan prépara sa vengeance. C’est ainsi qu’il envoya chaque nuit un diablotin discret avec pour seule tâche de desceller la dernière pierre de l’édifice. Et jour après jour, les ouvriers poursuivaient leur œuvre sans fin. En levant les yeux vers la tour centrale, il est encore possible de voir ce petit diablotin s’afficher sans crainte. Vous ne le voyez pas ? Regardez encore une fois, là, juste en dessous de la toiture.

Le diable est dans les détails


L’architecte Paul Gout est chargé de rénover le pont entre 1867 et 1879. C’est lui qui eut l’idée d’incarner la légende du diable avec la statue de diablotin du pont central. On peut le voir en train de desceller une pierre, en s’assurant que personne ne l’observe. L’idée amusante derrière ce détail architectural est de garder le diable à distance. Celui-ci peut se consacrer à d’autres tâches démoniaques, en voyant que son serviteur est en plein travail sur le pont Valentré. Désormais figé dans le pont, il montre à quel point les légendes n’ont pas fini de fasciner la région, siècle après siècle.

Cahors sur Booking, Hotels.com & Abritel Hébergements & Hôtels      

Les livres les plus populaires

filtre_livres_occitanie
  • Tous les livres
  • Cartes, Plans (13)
  • Guides régionaux (9)
  • Toulouse (7)
  • Languedoc (6)
  • Montpellier (6)
  • Ariège (5)
  • Tarn (5)
  • Aude (4)
  • Aveyron (4)
  • Lot (4)
filtre_livres_occitanie-mobile

Que visiter, où manger et dormir à proximité de Cahors

bouton filtre related
  • Tous
  • Lieux (30)
  • Activités (1)
Lieu

Château de Castelnaud

Une forteresse médiévale du 12ème siècle bâtie sur un éperon rocheux. Classée aux Monuments Historiques.

Lieu

Bruniquel

Village sur un promontoire rocheux avec son patrimoine architectural remarquable et ses chemins fleuris.

Activité

Le Gouffre de Padirac

Cavité naturelle et souterraine la plus touristique d'Europe avec plus de 100 mètres de profondeur.

Lieu

Les jardins de Marqueyssac

Situés dans le parc du château de Marqueyssac, ils sont aménagés sur un éperon rocheux qui domine la vallée.

Lieu

Château d’Assier

Un élément incontournable du patrimoine architectural du département du Lot.

Lieu

Château de Beynac

Une forteresse médiévale perchée sur son roc. Le château de Beynac, entre Réforme et cinéma.

Lieu

Autoire

Village de caractère situé entre deux falaises. L'homogénéité architecturale des maisons y est exceptionnelle.

Lieu

Château de Montal

Le château de Montal constitue un des joyaux architecturaux de style Renaissance dans la Loire.

Lieu

Château de Fénelon

Le château de Fénelon, une résidence fortifiée. La demeure style Renaissance des Salignac.

Lieu

Capdenac-le-Haut

Village accroché à un rocher en forme de presqu’île. On y retrouve ses belles maisons à encorbellement.

Lieu

Château de Hautefort

Château classique du Périgord. Incendié au XIXe siècle, Hautefort renaît tel un phénix.


Météo Cahors
Aujourd'hui, prévision de la semaine
& températures annuelles


Cahors Météo & Température Annuelle   

Source: Météo-France