Explorez la France
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Parc du château de Chantilly

Étendu sur 115 ha, le parc du château de Chantilly réunit plusieurs époques de création, invitant ainsi le visiteur à un voyage à travers le temps. Du jardin à la française du XVIIe siècle au jardin à l’anglaise du XIXe siècle, il se veut un superbe témoin du rapport entre l’homme et la nature.

Le domaine à travers l’histoire

Initialement forteresse médiévale, le château de Chantilly devient la propriété des Montmorency du XVe au XVIIe siècle. Au cours de cette période, d’importants travaux sont réalisés, notamment la construction du Petit Château et la Chaumière dans la partie haute du parc. Du XVIIe au XIXe siècle, le sort du château de Chantilly s’identifie à celui des Condé dont le domaine constitue la principale propriété. C’est durant cette période que le jardin à la française est créé par le célèbre jardinier André Le Nôtre. Ce dernier en dessine en effet les plans au cours de la seconde moitié du XVIIe siècle. Le Petit Parc et le jardin anglo-chinois voient également le jour sous la « période Condé », alors que le jardin anglais est quant à lui créé au XIXe siècle. Le parc, ainsi que le château, font aujourd’hui partie des joyaux du patrimoine français.

Le Jardin de Le Nôtre

Le jardin à la française de Chantilly (réalisé par André Le Nôtre qui fut notamment jardinier du roi Louis XIV) offre les points de vue les plus magnifiques de la visite. Empreint d’une grande élégance, il se compose de grands miroirs d’eau dans lesquels le ciel se reflète, d’une pléiade de jets d’eau et de fontaines. De tous les jardins que Le Nôtre a dessiné, celui du château de Chantilly était son préféré. Tout en équilibre et en harmonie, le jardin à la française est somptueux. Il se distingue par un tracé géométrique, souvent symétrique, se constituant de vastes espaces de verdure, de bosquets et de grands bassins, ponctués de gracieuses statues et animés par le fabuleux ballet de jets d’eau des fontaines. Les statues de pierre représentent pour la plupart des personnages illustres liés au riche passé du domaine.
Ce jardin dessiné par Le Nôtre se veut un véritable symbole du triomphe de l’ordre sur le désordre, de la culture sur la nature sauvage. L’extérieur y est totalement théâtralisé, mis en scène, le but de ce jardin étant de surprendre le visiteur grâce à des effets de perspectives. Perspective notamment rendue par le Grand Canal. D’une longueur de 2,5 km, il est constitué par un affluent de l’Oise que Le Nôtre a joliment canalisé. L’ensemble est tout aussi harmonieux qu’impressionnant.

Le Jardin anglo-chinois

Situé à l’est des parterres de Le Nôtre, le jardin anglo-chinois a été aménagé dans la prairie en 1772 par l’architecte Jean-François Leroy pour le prince Louis Joseph de Bourbon-Condé. Il est orné de fabriques que vous découvrirez au détour de petits chemins serpentant au milieu de canaux conçus pour être parcourus en « pirogues ». Des sept « fabriques » initialement conçues, il n’en reste que cinq, dont le rocher et les petits ponts de pierre.
Ce type de jardin témoigne du goût pour la Chine, très à la mode au XVIIIe siècle. A l’inverse du « jardin à la française », le jardin anglo-chinois cherche à exprimer la poésie de la nature en imitant son aspect sauvage. La nature n’y est donc pas maîtrisée, taillée et mise en scène. On retrouve cependant quelques éléments linéaires dans le jardin anglo-chinois mais ces derniers ne sont plus destinés à la contemplation mais au divertissement. Ce jardin était le lieu où l’on se retrouvait après les chasses et les promenades, on y venait pour se restaurer et se divertir. Une tradition qui se perpétue aujourd’hui avec la présence d’un petit restaurant où vous pourrez notamment déguster une gourmandise à base de crème Chantilly.

Le Jardin anglais

Lieu bucolique par excellence, le jardin anglais fut dessiné sous la Restauration à partir de 1817 par l’architecte Victor Dubois. Agrémenté de fabriques d’inspiration romantique à l’instar de l’île d’Amour où le Temple de Vénus, il comprend également un vaste buffet d’eau dessiné par André Le Nôtre au XVIIe siècle, d’où se dressent les magnifiques Cascades de Beauvais (seule fabrique subsistante de l’époque de Le Nôtre). Depuis les allées sinueuses de ce jardin, vous profiterez de différents points de vue intéressants sur le château. En remontant vers les Grandes Ecuries, vous passerez à côté du jeu de Paume, l’un des derniers à avoir été construit en France. Le lieu est aujourd’hui un musée où vous pourrez admirer quelques peintures de la Renaissance italienne et du XIXe siècle.

Le Petit Parc

Le Petit Parc, que l’on nomme également le « parc de La Cabotière », se trouve sur le plateau calcaire qui surplombe la vallée depuis les parterres jusqu’au Grand Rond. Vous profiterez depuis là d’un très beau panorama sur les environs. Le Petit Parc a été conçu comme un espace de transition entre la forêt et le grand parc. Il est dessiné par André Le Nôtre qui y trace des allées et des bosquets le reliant à la forêt environnante. Son neveu Desgots y dessine en 1679 un labyrinthe, mais ce dernier sera malheureusement détruit au cours de la période de la Révolution.

La visite du parc en famille

Si vous visitez le domaine de Chantilly avec les enfants, certains espaces du parc sont à ne surtout pas manquer. Dans le parc du château se trouve notamment l’aire de jeux au Hameau où les plus petits peuvent profiter de différentes structures pour se divertir. En poursuivant vers la grande cascade qui clôt le Grand Canal, les enfants pourront se lancer dans le Labyrinthe des Princes à la recherche du diamant rose. Les plus petits pourront, quant à eux, profiter du labyrinthe des fleurs, moins difficile que celui des Princes. Autre lieu que les enfants ne manqueront pas également d’apprécier est l’enclos aux kangourous. Ce dernier se situe dans le bois du petit parc et permet une rencontre avec cet attendrissant marsupial. Les enfants s’amuseront à voir les kangourous sauter partout. Enfin, la visite du parc en petit train est toujours très appréciée par les plus jeunes.

Chantilly sur Booking, Hotels.com & Abritel Hébergements & Hôtels      

Les livres les plus populaires

filtre_livres_hauts_de_france
  • Tous les livres
  • Lille (7)
  • Baie de Somme – Côte d'Opale (6)
  • Cartes, Plans (6)
  • Nord – Pas de Calais (4)
  • Amiens (3)
  • Guides régionaux (3)
  • Dunkerque (2)
filtre_livres_hauts_de_france-mobile

Que visiter, où manger et dormir à proximité de Chantilly

bouton filtre related
  • Tous
  • Lieux (15)
Lieu

La Roche-Guyon

Village adossé à une falaise constitué d'habitations à l'architecture d'Île-de-France et colombages normands.

Lieu

Château de La Roche-Guyon

Érigé dans la continuité de la falaise, le Château de La Roche-Guyon est indissociable de l'héritage du siècle des Lumières

Lieu

Château de Chantilly

Véritable résidence princière avec ses îlots baignés par la Nonette et une vaste forêt en toile de fond.

Lieu

Château de Villarceaux

Le château de Villarceaux fait partie du domaine de Villarceaux qui est un joyau du patrimoine francilien.

Lieu

Château de Compiègne

Résidence royale emblématique du règne de Louis XV, Compiègne deviendra propriété impériale au XVIIIe siècle.

Lieu

Domfront

Village situé sur une colline de Normandie, au cœur d'une nature typique du bocage.


Météo Chantilly
Aujourd'hui, prévision de la semaine
& températures annuelles


Chantilly Météo & Température Annuelle   

Source: Météo-France