Château du Haut-Koenigsbourg

Dans les forêts d’Alsace, le Haut-Koenigsbourg est un château féodal à l’histoire passionnante. Beaucoup plus récente, sa forteresse témoigne des évolutions apportées au domaine au fil des siècles. Voyage dans le passé du Moyen- ge aux ambitions de Guillaume II.

L’Alsace au temps des chevaliers

Sur le site actuel de la forteresse se trouvait au Moyen- ge une enceinte fortifiée à deux tours. Au XIIe siècle, le domaine appartenait au prince Conrad III. Il faudra attendre un siècle de plus pour voir la création de deux châteaux. Au XVe siècle, le site est pris par des chevaliers pillards qui font main basse sur les possessions des marchands et des voyageurs qui ont la mauvaise idée de passer par la région. Vin, blé, sel et minerai d’argent : nombreuses sont les marchandises de valeur à transiter par le château. La ville de Strasbourg, agacée par ses pillages, décide en accord avec l’évêque de s’associer à Bâle et à Colmar. Ensemble, ils montent une armée et partent défier les voleurs. En 1462, lorsque l’armée parvient à prendre possession du château, l’édifice est détruit. Oedenbourg, le second château, est déjà vide de tout résident.

Le château sous les Habsbourg

Appartenant aux Habsbourg, les ruines du château sont léguées au comte Oswald de Thierstein en 1479. Celui-ci entreprend de reconstruire le domaine en s’inspirant du style gothique. En plus de solidifier l’enceinte, il fait édifier des bastions et perfectionne le système de défense de l’ensemble. En 1519, les Habsbourg reprennent possession du site mais y sont peu souvent. Ils décident malgré tout de poursuivre les travaux de fortification déjà commencés. Au XVII siècles, de nouveaux aménagements et agrandissements voient le jour sous la direction des nouveaux chevaliers propriétaires. Ce sont eux qui décident de la construction du Grand Bastion. Pourtant, en 1633, durant la guerre de Trente Ans, le château est assiégé. Pendant 52 jours, les Suédois l’incendient et les propriétaires sont contraints de se rendre à l’ennemi.

Le cadeau de l’empereur

En 1856, le château passe sur le territoire allemand. L’empereur Guillaume II hérite de la propriété en 1899. Totalement conquis par le lieu et son environnement, il entreprend une large reconstruction du château très abîmé. Il le meuble avec goût en faisant venir des meubles précieux d’Autriche, d’Allemagne et de Suisse. Des travaux qui coûteront 2 millions de marks… Et qui seront financés par les Alsaciens eux-mêmes. L’architecte Bobo Ebhardt se charge du chantier pour l’empereur. Pour la décoration, l’imagination et l’amour du romantisme de l’architecte prend le dessus sur la vérité historique. La reconstitution n’est donc pas aussi fidèle que Guillaume II le voulait. La salle des fêtes, salle de tous les excès remise au goût du jour du XXe siècle, en est la plus belle preuve. Partout, les détails tentent de mettre l’histoire allemande à l’honneur. Le pays récemment unifié est alors à une époque charnière de la constitution de son identité commune. En 1908, le château est finalement inauguré. Les invités arrivent sous une pluie diluvienne pour assister à la renaissance du domaine. Historiens, dignitaires impériaux et autres personnalités de haut rang sont invités pour l’occasion.

Le château allemand redevenu français

Lorsque l’Allemagne perd face à la France dix ans plus tard, à l’issue de la Première Guerre mondiale, l’Alsace est de nouveau rattachée à l’Hexagone. Le château qui glorifie avec faste et profusion la grandeur allemande devient alors ironiquement français. Il est la propriété du département du Bas-Rhin depuis 2007.

Orschwiller sur Booking, Hotels.com & Abritel Hébergements & Hôtels      

Les livres les plus populaires

filtre_livres_grand_est
  • Tous les livres
  • Alsace (8)
  • Cartes, Plans (8)
  • Strasbourg (7)
  • Metz – Nancy (6)
  • Colmar (3)
  • Mulhouse (3)
  • Reims (3)
  • Guides régionaux (1)
filtre_livres_grand_est_mobile


Que visiter, où manger et dormir à proximité de Orschwiller

bouton filtre related
  • Tous
  • Lieux (10)
  • Guides (1)
  • Guides Culinaires (1)
Lieu

Hunspach

Village au riche patrimoine architectural avec ses maisons à colombages blanches.

Lieu

Lac de Gérardmer

Lac situé au cœur d'une forêt dans les Vosges. Il se trouve à 660 mètres d'altitude bordé par des montagnes.

Lieu

Mittelbergheim

Situé dans un écrin de vignes. Village viticole typique des 17e et 18e siècles et ses magnifiques demeures.

Lieu

Graufthal

Le village de Graufthal est niché au cœur de forêts et encastré au milieu de hautes falaises de grès rose.

Lieu

Maisons des rochers

Les maisons des Rochers de Graufthal, des habitats troglodytiques habités jusqu'au XXe siècle.

Lieu

Eguisheim

Village avec ses belles fontaines, des maisons aux façades colorées et un aménagement fleuri remarquable.

Lieu

Hunawihr

Village typique alsacien avec ses maisons toutes construites avec les mêmes matériaux.

Lieu

Kaysersberg

Village aux vieilles demeures de pans de bois sculptés et peints avec son château en ruines.

Lieu

Riquewihr

Village aux magnifiques demeures de façades colorées à pans de bois et ses balcons fleuris.


Météo Orschwiller
Aujourd'hui, prévision de la semaine
& températures annuelles


Orschwiller Météo & Température Annuelle   

Source: Météo-France